Dans le monde du basket professionnel, les décisions de gestion d’équipe peuvent avoir des répercussions vastes et inattendues. Emmanuel Brochot, le président de la **Chorale de Roanne**, a récemment partagé ses réflexions et regrets concernant des choix qu’il a fait dans le passé, notamment en ce qui concerne le management de l’équipe.

Des choix présidentiels sous le feu des critiques

Le **président de la Chorale de Roanne**, Emmanuel Brochot, s’est ouvert sur les décisions qu’il considère comme des erreurs dans le cadre de sa gestion de l’équipe de **basket Betclic Élite**. En particulier, il mentionne son **regret** d’avoir accepté le retour de Jean-Denys Choulet au club fin 2019. Lors d’un échange avec les partenaires du club, il a confié avoir commis une première erreur en acquiesçant à la demande de Choulet de revenir, et une seconde en ne le limogeant pas au moment opportun, faute de courage, souhaitant le protéger.

Les conséquences d’une défaite stratégique

La **décision d’agir** a été catalysée par une déroute face à Strasbourg, moment choisi par Brochot pour envisager un changement. Cette action a suscité une certaine **incompréhension** de la part de Jean-Denys Choulet, qui avait jusqu’alors une forte implication émotionnelle et professionnelle avec la Chorale. Emmanuel Brochot devra maintenant se pencher sur la nomination d’un **successeur** pour diriger l’équipe vers de nouveaux horizons.

La succession en jeu : qui prendra les rênes ?

Pour l’instant, la direction de l’équipe pour le match face au Portel a été confiée à **Marc Berjoan**, l’entraîneur de l’équipe Espoirs, assisté par Loïc Bard et Emilie Duvivier. Alors que le club annonce rechercher un nouvel entraineur – avec des noms comme Mickaël Hay circulant mais peu probables – les dirigeants du club ont des rencontres planifiées avec des techniciens, y compris le sélectionneur de la Tunisie, **Mehdy Mary**. Selon les performances, Marc Berjoan pourrait maintenir son poste jusqu’à la fin de la saison, tandis que des plans pour la prochaine saison sont déjà à l’étude.

Dans le sillage des changements, l’espoir persiste au sein de la Chorale de Roanne. Les adaptations et les décisions difficiles font indéniablement partie du chemin vers le succès, et bien que certaines décisions puissent, avec le recul, sembler regrettables, elles ouvrent également la porte à de nouvelles opportunités et à de **futurs succès** pour l’équipe et l’ensemble de ses supporters.