Ce début d’année a été marqué par plusieurs mouvements au sein des équipes de la NBA, incluant le départ de certains joueurs français. Théo Maledon rejoint la liste après avoir été libéré par les Phoenix Suns.

Le parcours éphémère de Maledon chez les Suns

Les dernières semaines ont été difficiles pour les jeunes espoirs français de la ligue américaine de basketball. Théo Maledon est le quatrième joueur tricolore à se faire couper cette saison, après Killian Hayes, Frank Ntilikina, et Malcolm Cazalon. Signé en décembre, Maledon n’a pas su s’imposer et s’est retrouvé en position vulnérable avec son contrat two-way. Son licenciement laisse désormais seulement dix joueurs français en activité en NBA.

Un séjour sans feuille de match

La collaboration entre Théo Maledon et les Suns s’est avérée peu fructueuse. Malgré son arrivée au mois de décembre, l’impact du joueur de 22 ans sur le terrain a été quasi inexistant, se traduisant par une absence lors des matchs et une présence limitée aux entraînements. Les Suns n’ayant pas d’équipe affiliée en G-League pour offrir à Maledon du temps de jeu, celui-ci s’est vu minimiser ses possibilités de progression. Ses rares apparitions se sont soldées par un total minime de 13 minutes de jeu et 5 points.

Opportunité manquée et perspectives futures

Pourtant, une occasion s’était présentée au sein de l’effectif des Suns, qui cherchaient activement un meneur de jeu. Malheureusement pour Maledon, c’est Saben Lee qui a su saisir cette chance, entrainant la conversion de son contrat two-way en un contrat garanti sur plusieurs années. Maledon se trouve donc sans équipe après avoir évolué chez trois franchises différentes depuis sa sélection lors de la Draft de 2020. À présent, son avenir pourrait s’inscrire loin de la NBA, peut-être même du côté de l’Europe où il pourrait rebondir et retrouver une dynamique positive.

En dépit de ces rebondissements, la serrure de l’avenir reste entre les mains de Théo Maledon, qui conserve, sans aucun doute, le talent et la détermination nécessaires pour persévérer et se réinventer là où le basketball le mènera.