Kobe Bryant, de par son niveau et ses nombreux titres, était clairement intouchable sur ses dernières années avec les Lakers. Pourtant, certains joueurs n’hésitaient pas à se plaindre de ses absences répétées à l’entraînement. Face à ces critiques, le Mamba a décidé de régler ses comptes en personne sur le terrain.

Le leadership incontesté de Kobe

Kobe Bryant était un monstre d’intensité. Tous ceux qui ont eu la chance de le côtoyer peuvent en témoigner. À l’image de son idole Michael Jordan, le Mamba imposait une rigueur militaire chez les Lakers, tant à l’entraînement qu’en match. Il se montrait sans pitié avec ceux qui ne pouvaient pas suivre son rythme effréné. Cette exigence est d’ailleurs l’origine de son divorce sportif avec Shaquille O’Neal.

Un effectif à la peine sur la fin de carrière

Le problème, c’est que durant ses dernières années dans la ligue, Kobe n’avait pas l’effectif pour viser le titre. Il jouait avec des jeunes inexpérimentés comme Julius Randle, D’Angelo Russell et Jordan Clarkson, ainsi que des talents de seconde zone comme Roy Hibbert, Nick Young ou Robert Sacre. De plus, son physique devenait de plus en plus fragile.

Kobe Bryant répond à ses détracteurs à l'entraînement des Lakers

Kobe Bryant face aux critiques

Pendant ses différentes convalescences, Kobe choisissait souvent de s’entraîner chez lui, ce qui ne plaisait pas à l’ensemble de l’équipe. Comme le raconte Julius Randle dans le podcast de Carmelo Anthony, Bryant n’a que très peu apprécié les plaintes et il est venu s’expliquer en personne avec les dissidents.

Une remise en place sévère à l’entraînement

Il y a plusieurs histoires de Kobe revenant à l’entraînement, défonçant tout le monde sur le parquet et criant que tout le monde est nul. En fin de carrière, il se blessait plus souvent et venait moins s’entraîner, habitant à plus d’une heure de la salle. Un jour, un joueur a décidé de se plaindre de ses absences. Alors Kobe est revenu à l’entraînement… et a détruit tout le monde. Il déclarait ensuite : «Ils me rendent plus nul». Il se plaignait que jouer avec certains coéquipiers le rendait mauvais.

Leçon de leadership et d’exigence

Kobe Bryant était sans pitié et se fichait de heurter la sensibilité de certains. Lorsqu’il venait s’entraîner à la demande de ses coéquipiers, il leur faisait comprendre que c’était pour lui une perte de temps. En conséquence, lorsqu’on regarde les trajectoires de joueurs comme Julius Randle ou Brandon Ingram depuis, on se dit que cette exigence a eu des effets bénéfiques pour les plus talentueux, leur enseignant l’exigence du très haut niveau.

Un héritage durable chez les Lakers

Se plaindre de Kobe Bryant quand on évolue chez les Lakers n’était certainement pas la meilleure des idées. Le Mamba, critiqué pour son manque d’implication à l’entraînement, a remis les choses en place en détruisant ses jeunes coéquipiers sur le terrain, aussi bien physiquement que psychologiquement.

En fin de compte, cette attitude impitoyable a inculqué à ses jeunes coéquipiers la rigueur et le niveau d’exigence nécessaire pour performer dans la NBA. Cette expérience les a sans doute aidés dans leur carrière professionnelle.

Les légendes de la NBA comme Kobe Bryant inspirent et laissent une empreinte indélébile sur leurs coéquipiers et sur la ligue entière.